Comment distinguer huile d'émeu et huile d'autruche ?

Y a-t-il une différence entre l’huile d’émeu et l’huile d’autruche ?
Si certains ont tendance à les confondre, voici quelques-unes des «grandes» différences qui font la distinction très nette entre huile d’émeu et huile d’autruche d’après des études scientifiques.

Tout d'abord, notre peau
est dotée d’une barrière naturelle qui empêche la pénétration du phosphore. Plus une substance contient des phospholipides, moins elle pénètre la peau en profondeur, car elle est confrontée à la barrière naturelle de la peau. L'huile d'émeu est presque dépourvue de phospholipides (phosphore), ce qui n’est pas le cas de l’huile d’autruche qui en détient.

L'huile d’émeu est donc bien plus pénétrante que l’huile d’autruche.

L’huile d’émeu a une texture beaucoup moins grasse que celle de l’huile d’autruche. Appliquée sur la peau, l’huile d’autruche laisse un film gras, ce qui n’est pas le cas de l’huile d’émeu. L’huile d’émeu est donc plus confortable.

L’huile d'émeu est non comédogène contrairement à l’huile d’autruche qui peut obstruer les pores de la peau.

L’huile d’autruche présente toutefois un avantage certain, elle est plus riche en Oméga 3 et Oméga 6. Elle en contiendrait 30% de plus que l’huile d’émeu.

On attribue aux deux produits des propriétés anti-inflammatoires pour les douleurs musculaires et articulaires, ainsi qu’un effet antiseptique, apaisant et cicatrisant. Toutefois, il existe davantage de témoignages scientifiques relatant de l’efficacité de l’huile d’émeu que de celle de l’huile d’autruche.