FABRICATION DE L'HUILE D’ÉMEU
L'huile d'émeu est extraite de la graisse de l’émeu. Aussi connu sous le nom de Dromaius novaehollandiae, ce grand oiseau originaire d'Australie de la famille des ratites (oiseaux coureurs et incapables de voler), est une espèce très ancienne qui est aujourd’hui élevée principalement pour sa viande, mais aussi pour son huile et son plumage.     

Tout d’abord la graisse est prélevée de l’animal, la plupart du temps sur l’épaisse couche graisseuse située sur son dos lui servant de réserve et de protection en cas de températures extrêmes. Elle est ensuite nettoyée, puis envoyée dans une usine de transformation.  

La graisse est ensuite fondue à des températures pouvant atteindre les 90° C. Cela brise les cellules adipeuses et on obtient l’huile brute d'émeu.

Ensuite, l’huile brute est filtrée. Le filtrage est nécessaire pour éliminer les contaminants et l'excès d'eau de l'huile. C’est la première étape du raffinage. Le filtrage est effectué à une température plus basse,environ 25°C.

À ce stade, l'huile d'émeu a généralement une odeur désagréable. Pour cette raison, l'huile doit être raffinée. On élimine alors les métaux, les acides gras et les odeurs indésirables.

La dernière étape de la transformation est la désodorisation et la stérilisation de l'huile. Cela est habituellement réalisé par injection de vapeur dans l'huile. La désodorisation a pour effet de tuer les bactéries restantes et contribue également à éloigner toute odeur désagréable persistante.

L'huile d'émeu dans son état final se présente sous une forme semi-solide de couleur blanchâtre avec une légère couche plus liquide sur le dessus. Elle fond et se liquéfie entre 18 et 22°C, et prend alors une couleur or pâle.